Nous sommes bien en Allemagne. Concernant le domaine du partage, de la construction ou de l’accès au logement, quelques défis bureaucratiques et pratiques sont à relever. Mais nous en sommes capables.

Qui paie le loyer?
  • Les réfugiés qui ont trouvé un travail paient eux-mêmes le loyer.
  • Pour ceux dont la demande d’asile a déjà été acceptée, c’est l’agence pour l’emploi qui paye le loyer.
  • Pour les réfugiés dont la procédure d’asile est encore en cours, c’est le LaGeSo qui paie.
  • Exception: Pour ceux qui souhaitent louer pour une durée inférieure à six mois, aucune aide d’un service administratif n’est versée.
Est-ce que je peux chercher moi-même un colocataire ou un propriétaire ?

Bien sûr! Aucune personne n’est obligée de faire appel à notre médiation. Les initiatives permettent aux futurs colocataires, plus précisément aux locataires de faire connaissance avec les propriétaires. Si le courant passe, tant mieux. Si le courant ne passe pas, tant pis !

Quel peut être le montant légal d’un loyer?

Le loyer brut sans les charges se compose du loyer auquel s’ajoutent les frais d’entretien du logement (comme par exemple: ramonage, assurance, cable de télévision, entretien du jardin, ascenseur, collecte des déchets, etc). Seuls en sont exclus les frais de chauffage et d’eau chaude. Ils sont comptabilisés séparément.

Le loyer brut sans les charges est évalué en fonction des taux normaux pour les bénéficiaires d’aide sociale. Pour les réfugiés, il doit cependant être majoré de 20% (montants indiqués entre parenthèses)

  • 1 personne: 364,50 (437,40)
  • 2 personnes: 437,40 (524,88)
  • 3 personnes:518,25 (621,90)
  • 4 personnes: 587,35 (704,82)
  • 5 personnes: 679,97 (815,96)
  • 6 personnes: 764,09 (916,91)
  • 7 personnes: 848,21 (1017,85)
  • Pour chaque personne supplémentaire: 80,12 (100,94)

L’actuel barème des loyers et des frais de chauffage pour les réfugiés dont le loyer est pris en charge par les services sociaux ou le LaGeSo est à ta disposition ici. Les employés du Jobcenter disposent en principe d’une marge d’appréciation de 10% par rapport aux personnes dont la demande d’asile a été acceptée et qui bénéficient déjà d’une prise en charge du loyer.

Est-ce que nous servons aussi d’intermédiaire auprès des mineurs ?

L’intermédiation auprès des mineurs est très fastidieuse, parce que nous sommes obligés dans ce cas de coopérer avec les services de protection de la jeunesse. C’est pour cette raison que nos actions se limitent aux personnes dont l’âge est supérieur à 18 ans. De nombreuses jeunes personnes de plus de 18 ans ont aussi le plaisir de pouvoir bénéficier de notre accompagnement. Nombre d’entre eux préféreraient habiter dans des familles ou des colocations afin d’établir des connections et de s’habituer à la vie en Allemagne.

Au cas où vous souhaiteriez accueillir des enfants ou des adolescents, merci de vous signaler au service de protection de la jeunesse concerné : Arbeitskreis Junge Flüchtlinge des Berliner Flüchtlingsrates (département jeunes réfugiés du Conseil berlinois des réfugiés) ou Bundesfachverband für unbegleitete minderjährige Flüchtlinge. (Association professionnelle fédérale pour les mineurs isolés réfugiés)

Combien de temps dure l’ensemble de la procédure?

Étape 1: Se trouver. De quelques heures à quelques semaines. Si une chambre ou un appartement est disponible, cela peut durer –selon l’initiative – de quelques heures, quelques jours ou maximum de 1 à deux semaines jusqu’à ce qu’un locataire adéquat soit trouvé et qu’un dialogue entre les deux parties ait eu lieu. Il faut bien sûr que l’ensemble convienne à chacun, surtout quand on souhaite habiter ensemble.

Étape 2: Demande de prise en charge. De quelques heures à quelques semaines.

Quand on accueille quelqu’un, on veut et on a besoin en principe que le loyer soit versé. Pour des hébergements de courte durée (quelques cas d’urgence) allant de un jour à six mois, les autorités ne prennent pas en charge le loyer.

Les réfugiés en cours de procédure d’asile sont encadrés par le Bureau régional pour la santé et l’aide sociale (LaGeSo). Dans un premier temps, une offre locative contenant tous les documents du propriétaire et les documents du réfugié seront à transmettre à l’EJF, le partenaire du LaGeSo. La procédure de dépôt de l’offre locative (peu importe qu’il s’agisse d’un logement familial, d’un appartement ou d’une colocation) peut durer jusqu’à deux mois, jusqu’à la conclusion de toutes les formalités et le paiement de tous les frais. Néanmoins, le loyer devra être dans la plupart des cas rétroactif jusqu’à la date à laquelle l’offre locative soumise à l’EJF a été prise en compte.

Les réfugiés dont la demande d’asile a été acceptée sont pris en charge par les Jobcenter de leur zone géographique. Malheureusement, la procédure varie d’un Jobcenter à l’autre. Dans certains cas, après avoir préalablement tiré un numéro d’attente, on peut accéder directement à un gestionnaire et déposer son offre locative et celle-ci peut même être parfois directement validée. Dans d’autres cas, on n’obtient seulement le formulaire KDU à remplir et à déposer. Ce n’est que plus tard que l’on reçoit par écrit la confirmation que les frais de location seront pris en charge. On peut alors souscrire au bail et soumettre à une prise en charge des frais locatifs.

Important:Si l’appartement se situe dans un autre arrondissement que celui dans lequel on a été jusqu’à présent enregistré, il faut transmettre une nouvelle demande d’allocations et de prise en charge du loyer  dans le nouvel arrondissement responsable. Il est bon de conserver une copie des documents déjà remplis, sans quoi tout le travail est à refaire ! Il se peut également que l’on doive aussi s’adresser au nouveau Jobcenter pour la demande de prise en charge des frais d’équipement de son logement.

Berlin_hilft revient sur tous les détails.

Qui finance l’équipement du logement?

Les réfugiés reçoivent de la part des services sociaux une aide financière pour couvrir les frais d’équipement de leur chambre ou de leur appartement. Berlin_hilft permet d’avoir un bon aperçu de l’aide dont on peut bénéficier en fonction de l’équipement que l’on souhaite acheter.  Cette aide est un peu juste par rapport aux prix et il peut arriver qu’elle ne soit versée que quelques semaines après l’emménagement. Dans ce cas, on peut demander à des amis ou des connaissances de prêter ou de donner des meubles ou de la vaisselle pour aider. D’autres adresses pour trouver des meubles gratuits ou à prix avantageux figurent ici :

Si vous avez d’autres conseils à partager, faites-nous le savoir ici!

Qui aide en cas de difficultés?

Là où les gens cohabitent, des difficultés ne sont pas à exclure. Dans la plupart des cas, parler des problèmes ouvertement et directement aide à trouver ensemble une solution. Nous recommandons de faire ce travail de médiation par le biais d’une des initiatives – qu’il y ait des problèmes d’ordre linguistique, culturel ou interpersonnel, on peut aussi compter sur elles. En plus des accompagnants qui sont déjà présents dans les initiatives, Nestwerk souhaite également former de plus en plus de gens à l’accompagnement des partenariats résidentiels…
Bien sûr, si aucune solution n’est envisageable, la relation entre résidents peut être rompue, comme dans n’importe quelle colocation ou appartement.

Où puis-je proposer une offre locative?

C’est avec plaisir que nous et bien sûr les réfugiés et l’ensemble de leurs accompagnants recevons toute proposition de votre part concernant une chambre ou un appartement pour un réfugié.

La meilleure chose à faire est de vérifier que le barème des loyers permette la prise en charge par les services sociaux du loyer que vous escomptez.  Si c’est bien le cas, choisissez une des initiatives qui correspondent à votre emplacement ou orientation géographique. Les initiatives vous accompagneront alors pour les démarches suivantes.

Au cas où vous aimeriez prendre vous-mêmes les choses en main, vous pouvez également mentionner vos offres de chambres et d’appartements auprès de Home4Refugees et vos offres d’appartements auprès de l‘EJF, le partenaire officiel du LaGeSo.

Le travail des intermédiaires est-il payant?

Toutes les initiatives de Nestwerk communiquant des chambres ou des appartements sont sans frais. Nous accomplissons ce travail grâce à des bénévoles ou des dons. Il existe également des agents immobiliers professionnels qui proposent des logements et recoivent pour cela une provision. A Berlin, deux mois de loyer représentent la somme habituelle. Tout ce qui excède cette somme n’est pas à prendre au sérieux et peut relever de l’escroquerie.